Rencontre avec Laetitia du fanzine franco-allemand Béton/Beton

Publié le 25 Avril 2015

Rencontre avec Laetitia du fanzine franco-allemand Béton/Beton

Le 10 avril dernier, le fanzine franco-allemand Béton/Beton organisait une soirée pour la sortie de son deuxième numéro. À cette occasion, j'ai rencontré Laetitia, éditrice et coordinatrice de cette revue trimestrielle dédiée à la BD de part et d'autre du Rhin. L'Arlésienne aujourd'hui Berlinoise m'a notamment parlé de son parcours, de Béton et de la BD en Allemagne.

Face b - Qui es-tu Laetitia ?

Laetitia - Je vis depuis deux ans en Allemagne. Je suis originaire d'Arles dans le sud de la France, où j'ai suivi une formation dans les métiers de l'édition afin de devenir assistante d'édition. Ma culture BD ne m'a jamais quitté même si c'est quelque chose dont je n'avais pas forcément conscience. J'ai bien sûr lu dans mon enfance des classiques tels que Lucky Luke, Astérix, Tintin, Rahan ou encore Sylvain et Sylvette. Mais c'est grâce à la rencontre d'un bibliothécaire passionné et ouvert que j'ai découvert la BD indépendante, comme les bouquins de "L'Association" par exemple.

Je me suis donc naturellement orientée vers les maisons d'édition de BD, et par mes affinités, vers les maisons indé avec notamment les "éditions Même pas mal" à Marseille, dont j'aime le style irréverencieux.

Et puis c'est à la suite d'un programme d'échange franco-allemand pour professionnels du livre que je suis entrée en stage chez "avant-verlag" à Berlin. Ça m'a permis de nombreuses rencontres dans le milieu de la BD et m'a donné l'occasion d'y prendre part activement. L'ambiance de Berlin m'a plu, j'ai donc décidé de rester vivre ici.

Face b - Quels sont tes projets à Berlin :

Laetitia - J'essaye de faire ma place à Berlin. C'est exactement le bon moment pour faire ce genre de choses (la revue Béton). La BD est un milieu en plein développement. Des tas de choses sont à faire. Je participe notamment à l'organisation du festival berlinois Comicinvasion et au mois de juin, je me rends à Munich pour le festival BD.

Face b - Comment t'est venue l'idée du projet Béton ?

Laetitia - L'idée de Béton m'est venue l'an dernier lorsque j'ai participé à un stage organisé par le deutsch-französisches Forum Junger Kunst. Cet atelier de BD organisé à Leipzig était dirigé par Mawil et Yassine. 10 jours de BD intensive à apprendre des techniques, à créer des histoires avec publication d'un fanzine à la fin de l'atelier. J'ai adoré l'énergie qui se dégageait de cette expérience, le fait que ce soit bilingue et les échanges que cela amenait. J'ai donc eu envie de continuer et c'est ainsi que j'ai ramené l'idée de Beton à Berlin.

Face b - Et par la suite, comment s'est développé le projet ?

Laetitia - J'ai donc réuni mes connaissances, notamment de chez avant-Verlag et je leur ai proposé l'idée de ce fanzine bilingue. Ça a fonctionné, le premier numéro est sorti en janvier 2015 et Béton sortira tous les trois mois.

Face b - Comment se fait le choix du thème de chaque numéro ?

Laetitia - Le thème pour chaque numéro est tiré au hasard dans le dictionnaire. Le premier numéro portait sur le mensonge et le deuxième sur les vétérans. Tous les dessinateurs doivent développer autour du thème choisi et ça créé une cohérence mais permet aussi une vraie variété dans les styles et les points de vue.

Face b - Comment définirais-tu la ligne de Béton ?

Laetitia - Béton est avant tout destiné à créer un pont entre la BD française et la BD allemande. J'espère que ça permettra à de jeunes dessinateurs allemands de se faire connaître en France et vice versa. Certains des dessinateurs de Béton sont pro mais pas la majorité. Tous ces échanges rendent la chose vivante et c'est ce qui est important.

Face b - Qu'en est-il de la distribution du fanzine ?

Laetitia - Pour le moment, on peut compter sur le réseau des librairies berlinoises. Béton n'est pas encore distribué officiellement mais surtout de la main à la main. On a quelques dépôts à Paris, Toulouse et Arles grâce à des contacts. On aimerait toutefois rendre ça plus "pro", plus sérieux, sans perdre notre indépendance. Ça passera dans un premier temps par la constitution d'une asso. Ensuite, on avisera en fonction des demandes de nos lecteurs et des gens avec qui on bosse..

Face b - Comment imagines-tu l'avenir de Béton ?

Laetitia - Que Béton s'agrandisse et accueille toujours plus de dessinateurs motivés. Le numéro deux (paru en avril) compte déjà plus de pages que le premier. Il y en aura davantage encore dans le numéro trois. Il faut bien sûr tenir compte du format limité du fanzine mais pourquoi pas évoluer vers la couleur, et peut-être vers le format magazine ? On ne veut pas aller trop vite, on s'adaptera vraiment au rythme de notre réception auprès du lectorat. Il est important que Béton continue de permettre ce brassage culturel qui nous tient à cœur.

Face b - Tu nous parlais des dessinateurs allemands, qu'en est-il de la culture BD en Allemagne ?

Laetitia - Elle est moins développée qu'en France mais elle est en pleine évolution. Je dirais qu'on est ici dans une situation équivalente aux années 70-80 en France. Il y a plein de choses à faire ! Béton cherche à révéler le terreau artistique allemand aux Allemands eux-mêmes autant qu'aux Français, et à donner un aperçu de la scène indépendante française si riche aux Allemands, qui la connaissent mal. Il y a du potentiel en Allemagne : derrière des auteurs confirmés comme Mawil ou Reinhard Kleist pousse la jeune génération !

Face b - Un petit mot sur Raum B, cette librairie berlinoise qui nous accueille ce soir ?

Laetitia - Mon coup de coeur ! Les filles nous soutiennent depuis le début et j'espère qu'on continuera ensemble. Qu'on continuera à avoir un bon accueil auprès d'une majorité de gens, et qu'on pourra faire connaître autant de dessinateurs que possible.

Le prochain numéro de Béton/Beton sortira en Juin 2015.

Planches originales présentées à la soirée du 10 avrilPlanches originales présentées à la soirée du 10 avril

Planches originales présentées à la soirée du 10 avril

Rencontre avec Laetitia du fanzine franco-allemand Béton/Beton

Rédigé par AdB

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :