Bologne - Une histoire de douceur et de couleurs

Publié le 29 Juin 2016

Bologne - Une histoire de douceur et de couleurs

Je vous laissais il y a quelques mois sur mes folles impressions napolitaines, "la vie", "le goût" et tutti quanti. Vous vous en souvenez surement.

Me revoici dans la botte où je vous emmène à la découverte d'une nouvelle ville, d'une nouvelle région, d'une autre ambiance : Bologne, capitale de l'Émilie-Romagne.

Autant le dire tout de suite, et on le répète assez souvent pour le savoir, on oublie ici tous les codes napolitains, on se trouve en Italie du Nord, où tout explose toujours de vie mais avec plus de maîtrise. Evidemment, du Nord au Sud de l'Italie, on retrouve les mêmes caractéristiques, la gentillesse des locaux, le goût des bonnes choses et le savoir-vivre. Seule la mentalité change d'une région à l'autre, ça ne saute pas aux yeux mais se perçoit facilement.

Bologne donc, une ville idéale pour un week-end entre amis, en couple ou en solo, ni trop petite ni trop grande. A taille humaine, vous y trouverez douceur et raffinement. La vieille ville s'oriente autour de la Piazza Maggiore, très grande place centrale entourée d'anciens palais et dominée par l'imposante basilique San Petronio, plus grande église gothique de brique du monde à la façade inachevée depuis près de 600 ans. Cette place vous servira aisément de repère pour votre week-end, vos pas vous y mèneront quasiment toujours.

A quelques pas de là, après avoir traversé le quartier du Quadrilatero, "le ventre de Bologne" depuis toujours, admiré ses étalages de fruits et légumes colorés et apprécié les odeurs émanant des charcuteries dans ses ruelles ombragées, vous parviendrez aux deux tours dressées au bout de la via Rizzoli. Symbole de la ville, ces deux tours, dont une penche sérieusement avec 3 mètres d'inclinaison, ont été construites par deux familles souhaitant affirmer leur puissance. On en comptait 80 dans la Bologne du moyen-âge. Ne vous laissez pas intimider par les 500 marches si vous souhaitez vous rendre au sommet de la tour Asinelli. Si vous êtes moins téméraire, continuez à parcourir les ruelles de la vieille ville, admirez ses façades antiques aux couleurs orangées, découvrez une placette au détour d'une rue où vous pourrez vous détendre sur une terrasse ombragée (prenez la via Zamboni jusqu'à tomber sur celle au pied d'une chapelle, l'endroit est idéal pour prendre le pouls de la ville), flânez au fil des arcades qui apportent fraîcheur ou vous abritera de la pluie. Bologne compte une quarantaine de kilomètres d'arcades en son centre. Une caractéristique propre à cette ville, vraiment appréciable lorsque le soleil brûle. Ces arcades permettent également aux très nombreuses boutiques de marques internationales de s'implanter dans le centre sans pour autant défigurer l'harmonie générale.

A Bologne comme partout en Italie, entrez dans les cours intérieures, faufilez-vous dans les chapelles et laissez-vous guider par vos sens. Posez vos questions, les commerçants bolognais sont toujours ouverts aux explications et le sourire est compris dans le service.

L'université de Bologne est la plus ancienne université d'Europe. Des milliers d'étudiants peuplent la ville chaque année. Vous pourrez le constater en début de soirée, lorsque les rues et les terrasses se remplissent de jeunes gens bruyants et vivants, lorsque les éclats de rire sont plus appuyés et quand les Apérol Spritz (orangés comme les façades de la ville) s'accumulent sur les tables des bars.

Comme partout dans ce pays, vous respirerez Bologne en vous y perdant. Levez les yeux, arrêtez-vous devant les vitrines des boutiques d'artisans, ouvrez vos oreilles à la mélodie des bolognais qui s'interpellent dans les ruelles, respirez, vous vivez. É Bologna.

Je vous propose ci-dessous quelques articles annexes que je vous ai concoctés, pour approfondir encore sur le sujet :

La Piazza San Stefano

Le Mercato delle Erbe, les sens en éveil

La quête impossible du meilleur glacier

Une virée à Rimini

Le cinéma sous les étoiles

Bologne - Une histoire de douceur et de couleurs
Bologne - Une histoire de douceur et de couleurs
Bologne - Une histoire de douceur et de couleurs
Bologne - Une histoire de douceur et de couleurs
Bologne - Une histoire de douceur et de couleurs
Bologne - Une histoire de douceur et de couleurs
Bologne - Une histoire de douceur et de couleurs
Bologne - Une histoire de douceur et de couleurs

Rédigé par AdB

Publié dans #Bologne, #italie, #voyage, #voyages & saveurs

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :