Publié le 29 Juillet 2013

Singapour - Un quartier - Little India

Si Chinatown est avant tout un quartier intéressant pour ses échoppes de souvenirs et bricoles tout comme sa gastronomie chinoise (si si il y a aussi des monuments à y voir), Little India s'inscrit dans une toute autre logique. Pas vraiment orienté sur le tourisme, le quartier indien alterne heures creuses et activité folle.

La communauté indienne de Singapour ne représente que 9.2% de la population totale du pays (contre 74.2% de chinois et 13.4% de malais). De première ou seconde génération, ils sont en général d'origine tamoul. Les premiers arrivants sont venus travailler en tant que dockers sur le port du temps de la colonisation britannique. Ils ont donc apportés leurs cultes : L'hindouisme, l'Islam et le Sikhisme.

Little India est le quartier où la plus grande partie de cette communauté est installée. Le quartier se développe autour de Serangoon Road et de la rivière du même nom.

Le meilleur moyen de vivre le quartier est donc de démarrer de la station MRT Little India et de sillonner dans les ruelles parallèles débouchant sur Serangoon Road. Les petites boutiques colorées vous donneront l'impression d'avoir fait un bon en direction du Punjab. Entrez dans les petits magasins fleuris, entrez dans les boutiques résonnant au son des derniers tubes indiens. Chaque rue a sa particularité : Vous trouverez des rues consacrées aux épices, d'autres aux colliers fleuris destinés aux offrandes. Le grand centre commercial Tekka Market vous apportera tout ce dont vous avez besoin en matière d'habillement. La négociation est de mise, négociez !

Pour vous restaurer, là encore, pléthore de restaurants. Du food center du Tekka Market aux petits restos végétariens ou non de Serangoon Road, laissez votre instinct vous guider. N'omettez jamais en revanche que la nourriture indienne sera toujours plus épicée que les plats chinois que vous dégusterez à Singapour. Prudence donc !

Outre le Food center du Tekka Market que nous vous conseillions déjà dans une autre rubrique, nous vous recommandons de faire une halte au restaurant Lagnaa, sur Upper Dixon Road. La propriétaire est charmante et pas avare en conseils. Le calme du restaurant, particulièrement de la salle du haut, tranche avec les rues environnantes. Déchaussez-vous, prenez place sur un coussin et appréciez les plats proposés, que vous pourrez épicer à votre guise, du niveau 1 au niveau 6. Les prix sont un petit peu plus élevés que dans les autres restaurants du coin, mais la qualité est également au rendez-vous (et les prix restent très corrects!).

Continuez votre ballade, le temple Sri Veeramakaliamman sur Serangoon Road vaut le coup d'oeil par sa décoration fastueuse et les couleurs de son toit. Amusez-vous à compter le nombre de personnages représentés, bonne chance. Les horaires de visite sont variés et inscrits à l'entrée du temple.

Pour réellement prends le pouls de ce quartier, rendez vous y un dimanche en soirée. Les rues sont alors envahies de monde. Les stands de fruits et légumes sur Buffalo Road diffusent leur parfum, la circulation est dense, la foule épaisse. La musique résonne et les marchands ambulants alpaguent les clients. Frissons garantis !

Singapour - Un quartier - Little India

Voir les commentaires

Rédigé par AdB

Publié dans #singapour

Repost0

Publié le 25 Juillet 2013

Singapour, d'une rive à l'autre de l'Asie

Que l'on arrive à Singapour par les airs, la mer ou la terre, la cité-état donne cette même impression de puissance économique flagrante et d'activité florissante. Les buildings du quartier d'affaire dessinent l'horizon et culminent au-dessus d'un pays prospère et en développement permanent. Souvent cité comme exemple, le modèle singapourien fait qu'aujourd'hui, 90% des ménages singapouriens sont propriétaires et que le chômage culmine lui à 3%. Le revers de la médaille n'est bien sûr pas à négliger, notamment en matière de démocratie et de respect des droits de l'Homme.

Singapour est également bien connue pour ses lois aussi nombreuses que ses taxis et ses restrictions toujours plus farfelues. A dire vrai, prendre le métro à Singapour vous donne déjà un bon aperçu de ce que cette société met en place pour encadrer ses citoyens et leur comportement.

Bien au-delà de ces considérations économiques et politiques, Singapour est bien plus qu'une cité figée dans le travail et le business. Ses multiples facettes ont de quoi charmer le visiteur et la ville offre un patrimoine touristique riche. Singapour constitue également un parfait point de départ pour divers voyages en Asie.

Marquée par ses différentes communautés, qui se doivent selon la loi, le respect mutuel, la ville est un concentré d'Asie sur quelques centaines de kilomètres carré. Passer de Canton à Bombay en quelques stations de métro, pour enfin se retrouver en plein La City n'est pas commun à toutes les villes sur cette planète. Ajoutez à cela que 4 langues officielles y sont en vigueur : L'anglais, le mandarin, le malais et le tamoul, et vous obtiendrez cette myriade de quartiers et communautés qui font aujourd'hui Singapour.

Face B vous guide ces prochaines semaines à travers les petites et les grandes artères de la "petite Suisse d'Asie", pour un dépaysement garanti, à la rencontre de cette cité respectueuse de ses traditions, inscrite dans l'avenir et au charme tout extrême-oriental. Bon voyage !

Singapour, d'une rive à l'autre de l'Asie
Singapour, d'une rive à l'autre de l'Asie

Voir les commentaires

Rédigé par AdB

Publié dans #singapour

Repost0