Publié le 16 Juin 2015

Des voyages en bulles - On va pas tous aller bosser au Luxembourg!

Florange, une petite localité lorraine mais surtout un nom rendu célèbre. Une célébrit´ dont les ouvriers de la sidérurgie locaux se seraient surement bien passés. Symbole des promesses oubliées par les politiques et symbole de la lente agonie de cette région minière autrefois prospère.

"Florange, une lutte d'aujourd'hui" de Tristan Thil et Zoé Thouron nous plonge dans cet univers, à la rencontre des acteurs de ces luttes ouvrières. Le récit est mené par Tristan lui-même, journaliste de son état. Tout commence en 1982, année de sa naissance à Metz et année également des premières fermetures à Longwy non loin de là. 30 ans plus tard, la lutte est identique, le journaliste nous mêle aux combats de petites gens destinés à sauver leurs emplois et préserver une tradition séculaire dans la région. Gandrange, Hayange, Uckange "une course contre la montre dans une région où les usines et les hommes meurent un peu plus vite qu'ailleurs". Un voyage que vous propose Face B, cette fois non pas au sens touristique mais au sens social et profondément humain.

Un voyage qui se heurte aux promesses oubliées du candidat Sarkozy en 2009. Un voyage où l'on croise l'homme d'affaires indien Mittal, mais aussi Edouard Martin, le plus célèbre des syndicalistes en lutte, ou encore un prêtre témoin de la lente agonie du petit peuple de l'acier. Une galerie de portraits riche et nécessaire pour comprendre la situation qui fut celle des hauts fourneaux lorrains. Un parallèle se fait également avec la propre histoire personnelle du personnage principal. Pas de plage ou de dépaysement donc, mais uniquement une plongée dans des destins individuels qui ne peuvent pas laisser indifférent. Un rappel utile de cette capacité qu'a l'être humain à combattre et survivre même lorsque l'espoir ne se résume plus qu'à un dernier piquet de grève. "On va pas tous aller bosser aux Luxembourg!"

2012, visite du candidat Hollande, de nouvelles promesses faites sur le toit d'un camion et cette merguez offerte pour un moment gênant. Des ouvriers crédules et d'autres en pleine désillusion. Mobilisation, résistance, toutes les phases de la lutte sont répertoriées dans cet ouvrage en noir et blanc, comme si l'absence de couleurs collait encore mieux avec l'atmosphère de survie générale. Le trait de Zoé Thouron va à l'essentiel, sans fioritures, axé sur l'humanité et l'inhumaine mondialisation.

"Ceux qui étaient censés nous aider sont en train de nous assassiner. La trahison continue." déclare Edouard Martin en 2012. "Florange, une lutte d'aujourd'hui" immortalise le temps d'une BD, cette bataille perdue d'avance dont l'oubli ne ferait que définitivement l'achever.

Des voyages en bulles - On va pas tous aller bosser au Luxembourg!
Des voyages en bulles - On va pas tous aller bosser au Luxembourg!

Voir les commentaires

Rédigé par AdB

Publié dans #des voyages en bulles

Repost0

Publié le 3 Juin 2015

Le Palatinat, panorama d'un petit coin de paradis

Face B vous emmène aujourd'hui vers un petit bout de terre coincé entre la France, le Luxembourg et la vallée du Rhin.

Le Palatinat, ou plutôt Rhénanie du Nord-Palatinat, est une région allemande atypique. Située à quelques encablures de la Lorraine et de l'Alsace, elle représente une destination parfaite pour une échappée de fin de semaine ou pour un séjour plus long.

J'ai eu la chance de m'y rendre grâce à un couple d'amis (dont le photographe) et ai découvert une région acceuillante et des gens chaleureux.

Le Palatinat cultive sa différence en Allemagne. On revendique clairement les influences françaises jusque dans le langage et le savoir-vivre. Alors que l'Allemagne (à quelques exceptions près) cultive l'amour de la bière, le Palatinat lui préfère le vin. Vignes à perte de vue et domaines de renom, la route des vins constitue d'ailleurs une belle escapade pour les randonneurs, baroudeurs et amateurs de vin. Les dégustations sont généralement les bienvenues. On découvrira alors des vins de grande qualité, notamment dans les cépages de Riesling ou Gewürtzraminer. La route est également ponctuée de jolis villages qui valent le coup d'oeil.

Pour s'y rendre, il faut compter un petit peu plus d'une heure depuis Strasbourg et 4 heures de train depuis Paris. De Marseille et Lyon, la SNCF vous emmène directement à Karlsruhe d'où des trains régionaux vous emmèneront à travers la région.

Plutôt que de longs discours, je vous laisse découvrir le panorama ci-dessous (cliquez sur les photos pour les voir en grand).

Crédit Photo : Stx Art.

Le Palatinat, panorama d'un petit coin de paradis
Le Palatinat, panorama d'un petit coin de paradis
Le Palatinat, panorama d'un petit coin de paradis
Le Palatinat, panorama d'un petit coin de paradis
Le Palatinat, panorama d'un petit coin de paradis
Le Palatinat, panorama d'un petit coin de paradis
Le Palatinat, panorama d'un petit coin de paradis
Le Palatinat, panorama d'un petit coin de paradis
Le Palatinat, panorama d'un petit coin de paradis
Le Palatinat, panorama d'un petit coin de paradis
Le Palatinat, panorama d'un petit coin de paradis
Le Palatinat, panorama d'un petit coin de paradis

Voir les commentaires

Rédigé par AdB

Publié dans #allemagne, #traditions, #terroir, #voyages & saveurs

Repost0