Lyon : Pour les sans-le-sou : La Tête d'Or et les amphithéatres

Publié le 3 Avril 2013

Lyon : Pour les sans-le-sou : La Tête d'Or et les amphithéatres

Week-end lyonnais ne veut pas forcément dire "grandes conséquences" sur votre porte-feuille. Si le coût de la vie y est modérément élevé, il existe bien évidemment des occupations pour les voyageurs à budgets modestes. Les grandes explorations à travers les différents quartiers restant bien sûr un incontournable.

Si le funiculaire pour monter à Fourvière peut paraître un peu cher, Lyon offre aussi la possibilité de se divertir gratuitement.

Ainsi, au Nord de la ville, l'immense parc de la Tête d'Or vous permettra de vous détendre toute la journée, sans dépenser le moindre sou. On y trouve un zoo, une roseraie, des pelouses interminables et un lac, mais aussi quelques monuments par-ci par-là. Incontestablement un endroit agréable et loin de tout stress urbain. Ceux qui voudront bien sacrifier leurs derniers euros pourront louer un vélo ou un rosalie, ce qui permet de faire le tour de cet immense parc à moindre effort. Toutes les pelouses ne permettent pas de s'allonger ou de pique-niquer. Il faut donc bien se renseigner avant ou en suivant les panneaux éparpillés dans les allées du parc. Le nom de ce parc provient d'une légende qui dit qu'une tête dorée du Christ se trouverait sous son sol. Les fouilles n'ayant rien révélé il y a quelques décennies, vous pouvez également vous lancer dans de folles recherches, muni de votre pelle et de votre rateau.

Autre lieu, autre activité gratuite. Sur les pentes de la colline de Fourvière, le parc des amphithéatres romains s'offre à vous sans le moindre prix d'entrée. Un joli jardin qui offre une vue sublime sur la ville, tout en proposant les vestiges de deux théatres de l'époque où Lyon était la capitale de la Gaule romaine. Pour les personnes intéressées, le site est de premier intérêt. Pour ceux qui n'y voient qu'un tas de pierres sans intérêt, rendez vous sur place pour contempler la ville qui s'étend sous vos yeux. Vous aurez également de là, tout le loisir de gravir encore quelques rues pour vous retrouver sur le point culminant de la ville, sur la colline de Fourvière. De là, la vue est encore plus prenante et par temps clair, le Mont-Blanc est même visible. La grimpée est tout de même sportive. La récompense n'en est que plus belle !

Lyon : Pour les sans-le-sou : La Tête d'Or et les amphithéatres

Rédigé par AdB

Publié dans #Lyon

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :