Marseille, au-delà des idées reçues

Publié le 25 Mai 2013

Marseille, au-delà des idées reçues

L'été est en vue et Face B a décidé de vous emmener sur les rives de la Méditerranée, dans une ville sur laquelle on écrit beaucoup mais qui n'est pas réellement appréciée à sa juste valeur.

Marseille, devenue capitale de la culture 2013, espère redorer son blason usé par des décennies de désinformation journalistique, de fantasmes mais aussi de tristes réalités à son sujet.

Marseille est schyzophrène et cultive sans le vouloir sa double personnalité. Sa part obscure lui joue sans cesse des tours puis son plus beau visage ressurgit et l'on oublie tout. Un jour lumineuse, un jour douteuse. Mais qu'on ne s'y trompe pas, malgré tout ce qui peut être écrit, Marseille est une ville qui se vit, qui se ressent, de l'intérieur, et un court séjour dans la cité phocéenne saura vous convaincre que la vérité se trouve davantage sur les murs de la Plaine ou dans les paroles des habitants de la Belle-de-Mai que sur les pages des journaux aux titres tapageurs.

Sulfureuse, la ville l'est. On ne peut pas le nier. Mais quelle ville n'a pas sa part d'ombre ? Rendue tristement célèbre par des faits de banditisme, Marseille a bien plus à offrir que des images de fusillades qui, soit dit en passant, émanent d'une tension pas vraiment ressentie pour le visiteur ou le marseillais lambda.

Marseille, c'est Naples et Alger à la fois. Marseille, c'est Barcelone avec une touche de Gênes. C'est un grand port et tout ce que cela génère. C'est la Méditerranée dans son ensemble, avec sa chaleur et son brouhaha.

Passé le visage obscur auquel vous n'aurez pas l'occasion de vous frotter, la ville s'offre à vous dans ce qu'elle a de meilleur : Ses habitants, ouverts et chaleureux, ses façades colorées, ses rivages et ses criques aux eaux cristallines. Son ambiance colorée et métissée aux 1000 saveurs d'Orient. Ses apéros bruyants et sa folie toujours latante. Marseille c'est tout ça à la fois, un parler et une façon d'être.

Il ne faut ignorer aucun des deux visages de la ville. Il faut simplement dépasser les clichés qui ont condamné un peu trop vite cette ville qui a tant à donner.

Amoureux et détracteurs de la ville se retrouvent sur un point : On parle de Marseille, cette cité deux fois millénaire qui suscite toujours la controverse, la polémique ou le coup de foudre.

Face B vous propose tout au long des 4 prochaines semaines, quelques rencontres, visages et images qui transformeront peut-être de possibles idées reçues en un regard plus juste et en envies de confirmer par soi-même les dires de Stendhal : " Le séjour à Marseille m’a formé le caractère. Je suis disposé à prendre tout en gai et je guéris de la mélancolie. "

Illustrations : Le Piéton chronique - Carnet de promenades, Michéa Jacobi (Parenthèses)

Marseille, au-delà des idées reçues

Rédigé par AdB

Publié dans #marseille

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :