expositions

Publié le 23 Juin 2014

Berlin - Petites et grandes histoires du disque vinyle à Neukölln

Depuis le 17 mai et jusqu'au 28 décembre prochain, le Museum Neukölln propose une exposition dédiée au disque vinyle, conçue par et pour les amoureux de cet objet en pleine renaissance : Mythos Vinyl.

L'exposition, gratuite, retrace l'histoire de Neukölln (mais aussi de Berlin) au fil de la musique de 1945 à nos jours. Une exposition certes petite mais très fournie et émouvante de par la présence d'objets d'époque prêtés par des particuliers. Le visiteur a la possibilité de louer gratuitement un IPad à l'entrée, qui lui permettra de découvrir des vidéos insolites du Neukölln rock n'roll de même que des explications interactives (en allemand uniquement) sur les différents thèmes abordées.

Couvrant tout un mur, une collection de 50 disques prêtés par des habitants de Neukölln : chacun d'eux a une histoire, évoque un souvenir précis de jeunesse et témoigne de jours plus ou moins heureux. Ecoute et (re)découverte du disque en question, son histoire mais aussi quelques lignes de son propriétaire : avec curiosité et émotion, on constatera l'influence des militaires français de Tegel sur certains jeunes les fréquentant, à travers Moustaki ou Piaf, ou encore de la radio américaine militaire AFN qui influencera durablement le Berlin des années 50-60. On apprendra également comment un dj dans un peep-show à Hambourg découvrit dans les années 70 le funk nigérian à travers sa rencontre avec une prostituée qui lui vendit toute sa collection. Ou encore on imaginera à travers quelques lignes, une bande d'adolescents des sixties découvrant ahuris "Paint it black" des Rolling Stones sur une platine portative quelque part sur la Hobrechtstrasse. Les témoignages replongent dans des destins particuliers : une famille de migrants du sud de l'Italie ne ramena en Allemagne qu'un seul disque dans leurs bagages, toujours là aujourd'hui : The Beatles 1962–1966. Des souvenirs plus ou moins récents mais toujours tellement parlants. Cette partie de l'exposition est particulièrement touchante car derrière chaque 33 ou 45 tours se dissimule un destin que l'on découvre, un épisode bien particulier d'une vie parfois agitée dans le Berlin d'autrefois.

Différentes platines nous sont présentées au fil des vitrines et l'on peut apprécier l'esthétique des différentes décennies. Une partie de l'expo est consacrée aux Beatles, leur influence sur la jeunesse berlinoise en rupture avec leurs ainés mais aussi aux Rolling Stones et leur concert ravageur de la Waldbühne en 1965. Le disco et les changements qu'il a apporté dans l'industrie du disque est également à l'honneur.

Il est également toujours étonnant de découvrir l'histoire de lieux aperçus quasiment quotidiennement aujourd'hui : le magasin de musique Musik-Bading par exemple, sur la Karl-Marx Strasse, de nos jours si désuet, fut autrefois le temple des jeunes acheteurs de vinyles et un établissement hautement rock n'roll.

En somme, aucune excuse pour rater cette superbe exposition, gratuite et tout simplement remarquable.

Pour tout amateur de disques, tout mélomane, pour qui se réjouit de la richesse nocturne et musicale berlinoise actuelle, un must-see afin de constater que la folle jeunesse berlinoise d'autrefois n'a rien perdu de sa superbe.

Museum Neukölln
Alt-Britz 81
12040 Berlin

Bus : M44 ou M46 (Arrêt Fulhamer Allee, moins de 10min depuis Hermannstrasse)

Métro : U7 Parchimer Allee

Horaires d'ouverture : du mardi au dimanche de 10 à 18 heures. Entrée libre.

Berlin - Petites et grandes histoires du disque vinyle à NeuköllnBerlin - Petites et grandes histoires du disque vinyle à NeuköllnBerlin - Petites et grandes histoires du disque vinyle à Neukölln

Voir les commentaires

Rédigé par AdB

Publié dans #berlin, #Vinyles, #Musique, #expositions

Repost0