singapour

Publié le 21 Août 2013

Singapour est idéalement située si l'on veut rayonner pour voyager en Asie. La Malaisie toute proche est accessible en bus ou en train, voire plus rapidement encore en avion. L'Indonésie est accessible en bateau en moins d'une heure. En deux heures de vol environ, il est aussi possible de rallier la Thailande, le Vietnam ou le Cambodge. Singapour propose qui plus est un aéroport efficace et pas trop loin du centre-ville. Les prix des vols sont très modestes (sur Air Asia, Jet Star, Tiger Airways...), tout comme les bus ou les trains.

Alors si l'envie vous prend d'aller voir un petit peu plus loin en Asie, prenez le temps de le faire.

Face B vous suggère une destination à moins de deux heures de vol de Singapour : Georgetown sur l'île de Penang, au nord de la Malaisie.

Si Singapour rappelle quelque peu l'Occident par certains de ses aspects, vous entrez bel et bien en Asie à proprement parlé lorsque vous foulez le sol malais. Direction Georgetown, la capitale de cette île économiquement très active.

Très réputée pour sa vie nocturne et sa gastronomie de rue, Georgetown est une ville proposant un centre historique riche et plein de charme. Une fois l'aspect déplaisant de la dense circulation oublié, la vieille ville se pare de son charme nostalgique colonial britannique et constitue aussi un décor très authentique avec ses innombrables temples bouddhistes, taoistes, hindouistes, églises anglicanes et mosquées. Au Clan Jetty, un village sur pilotis de pêcheurs chinois datant du XIX ème siècle se visite dans le calme et la sérénité.

Autour d'Armenian Street (une communauté de commerçants arméniens a fréquenté les lieux autrefois) se développe un quartier tendance (toute proportion gardée). Petites boutiques et vieilles demeures se succèdent. A travers le quartier également, le Street Art de la ville s'offre à vous. Les oeuvres sont réussies et valent le coup d'oeil (photos).

En soirée, Georgetown s'anime au coeur de ses hawkers. Dans la vieille ville, des bars vous accueillent autour de Chulia Street.

La ville présente un réel intérêt, même pour un court séjour. Les amoureux de la nature prendront le bateau pour l'île voisine de Langkawi (3 heures de traversée), histoire de continuer ce périple malais.

Singapour - Faire un saut en Malaisie
Singapour - Faire un saut en Malaisie
Singapour - Faire un saut en Malaisie
Singapour - Faire un saut en Malaisie
Singapour - Faire un saut en Malaisie
Singapour - Faire un saut en Malaisie
Singapour - Faire un saut en Malaisie
Singapour - Faire un saut en Malaisie

Voir les commentaires

Rédigé par AdB

Publié dans #singapour, #penang

Repost0

Publié le 6 Août 2013

Passer du temps à Singapour sans y laisser son pécule, c'est tout à fait possible. Malgré cette réputation tenace (et justifiée au niveau du logement par exemple) de ville onéreuse, on y trouve la possibilité de se restaurer pour quelques dollars et toujours d'excellente manière.

Dans à peu près tous les quartiers de la ville, se trouvent des "stalls", aussi appelés "Food court" ou "Food centre" selon les cas, ou encore "Hawkers". Ces endroits qui fourmillent d'activité se présentent sous forme de grands espaces ouverts, couverts ou non, autour desquelles se massent des petits stands offrant différents plats à des prix très raisonnables, savoureux, et servis sans chichi. Cette formule est donc parfaite pour l'amateur curieux de cuisine asiatique. Il est en effet très aisé (et même recommandé) de goûter un petit peu à tout, et cela sans se ruiner.

Il en existe des chics et des plus populaires. Les stands chinois occupent le haut du pavé, tout comme les stands de cuisine malaise (donc hallal) ou indienne. Les nostalgiques de nos cultures pourront même trouver leur plaisir dans des stands consacrés à la "Western cuisine". Les "petits" plats vous sont emmenés à votre table, une fois que vous aurez pris place sur une d'elles. En tant que touriste, certains penseront que vous ne connaissez pas le fonctionnement et vous inciteront à commander chez eux. Faites jouer la concurrence, faites-vous plaisir. Les prix sont fixes et les normes de propreté à Singapour font que vous n'avez aucune crainte à avoir.

Craquez également sur les jus de fruit proposés. Le vrai goût des choses est à votre portée.

Quelques adresses :

- Maxwell Food Center (Quartier de Chinatown)

Vous vous y régalerez d'excellents raviolis vapeur, à deux pas du centre névralgique de Chinatown, donc très pratique.

- Newton Food Center

Très animé le soir et ouvert tard dans la nuit. A ciel ouvert, donc agréable. Familial et convivial.

- Lau Pa Sat

Des hawkers installés dans un ancien marché colonial. La nuit, les singapouriens viennent y déguster des brochettes Satay, qu'ils trempent dans de la sauce aux cacahouètes (photo ci-dessous).

- Tekka Market Food Center (Little India)

Si vous raffolez de Naan, de Birhyani ou de Curry divers, c'est ici que vous trouverez votre bonheur. Stands principalement indiens, où en revanche on est moins regardant sur l'hygiène. Les plats sont néanmoins délicieux. Attention à demander avant tout si les plats sont épicés et toujours garder à l'esprit "qu'un petit épicé" pour un local sera "épicé" pour vous.

- The Gallery (Marina Square Mall)

Situé au dernier étage d'un immense centre commercial, ce food center propose une baie vitrée avec une vue privilégiée sur le centre des affaires de Singapour et Marina Bay Sands. Le cadre est donc superbe et les stands soignés. Tout est très moderne et prisé d'une clientèle de jeunes travailleurs dynamiques venus en voisin.

Singapour - Les Food centersSingapour - Les Food centers
Singapour - Les Food centersSingapour - Les Food centersSingapour - Les Food centers

Voir les commentaires

Rédigé par AdB

Publié dans #singapour

Repost0

Publié le 29 Juillet 2013

Singapour - Un quartier - Little India

Si Chinatown est avant tout un quartier intéressant pour ses échoppes de souvenirs et bricoles tout comme sa gastronomie chinoise (si si il y a aussi des monuments à y voir), Little India s'inscrit dans une toute autre logique. Pas vraiment orienté sur le tourisme, le quartier indien alterne heures creuses et activité folle.

La communauté indienne de Singapour ne représente que 9.2% de la population totale du pays (contre 74.2% de chinois et 13.4% de malais). De première ou seconde génération, ils sont en général d'origine tamoul. Les premiers arrivants sont venus travailler en tant que dockers sur le port du temps de la colonisation britannique. Ils ont donc apportés leurs cultes : L'hindouisme, l'Islam et le Sikhisme.

Little India est le quartier où la plus grande partie de cette communauté est installée. Le quartier se développe autour de Serangoon Road et de la rivière du même nom.

Le meilleur moyen de vivre le quartier est donc de démarrer de la station MRT Little India et de sillonner dans les ruelles parallèles débouchant sur Serangoon Road. Les petites boutiques colorées vous donneront l'impression d'avoir fait un bon en direction du Punjab. Entrez dans les petits magasins fleuris, entrez dans les boutiques résonnant au son des derniers tubes indiens. Chaque rue a sa particularité : Vous trouverez des rues consacrées aux épices, d'autres aux colliers fleuris destinés aux offrandes. Le grand centre commercial Tekka Market vous apportera tout ce dont vous avez besoin en matière d'habillement. La négociation est de mise, négociez !

Pour vous restaurer, là encore, pléthore de restaurants. Du food center du Tekka Market aux petits restos végétariens ou non de Serangoon Road, laissez votre instinct vous guider. N'omettez jamais en revanche que la nourriture indienne sera toujours plus épicée que les plats chinois que vous dégusterez à Singapour. Prudence donc !

Outre le Food center du Tekka Market que nous vous conseillions déjà dans une autre rubrique, nous vous recommandons de faire une halte au restaurant Lagnaa, sur Upper Dixon Road. La propriétaire est charmante et pas avare en conseils. Le calme du restaurant, particulièrement de la salle du haut, tranche avec les rues environnantes. Déchaussez-vous, prenez place sur un coussin et appréciez les plats proposés, que vous pourrez épicer à votre guise, du niveau 1 au niveau 6. Les prix sont un petit peu plus élevés que dans les autres restaurants du coin, mais la qualité est également au rendez-vous (et les prix restent très corrects!).

Continuez votre ballade, le temple Sri Veeramakaliamman sur Serangoon Road vaut le coup d'oeil par sa décoration fastueuse et les couleurs de son toit. Amusez-vous à compter le nombre de personnages représentés, bonne chance. Les horaires de visite sont variés et inscrits à l'entrée du temple.

Pour réellement prends le pouls de ce quartier, rendez vous y un dimanche en soirée. Les rues sont alors envahies de monde. Les stands de fruits et légumes sur Buffalo Road diffusent leur parfum, la circulation est dense, la foule épaisse. La musique résonne et les marchands ambulants alpaguent les clients. Frissons garantis !

Singapour - Un quartier - Little India

Voir les commentaires

Rédigé par AdB

Publié dans #singapour

Repost0

Publié le 25 Juillet 2013

Singapour, d'une rive à l'autre de l'Asie

Que l'on arrive à Singapour par les airs, la mer ou la terre, la cité-état donne cette même impression de puissance économique flagrante et d'activité florissante. Les buildings du quartier d'affaire dessinent l'horizon et culminent au-dessus d'un pays prospère et en développement permanent. Souvent cité comme exemple, le modèle singapourien fait qu'aujourd'hui, 90% des ménages singapouriens sont propriétaires et que le chômage culmine lui à 3%. Le revers de la médaille n'est bien sûr pas à négliger, notamment en matière de démocratie et de respect des droits de l'Homme.

Singapour est également bien connue pour ses lois aussi nombreuses que ses taxis et ses restrictions toujours plus farfelues. A dire vrai, prendre le métro à Singapour vous donne déjà un bon aperçu de ce que cette société met en place pour encadrer ses citoyens et leur comportement.

Bien au-delà de ces considérations économiques et politiques, Singapour est bien plus qu'une cité figée dans le travail et le business. Ses multiples facettes ont de quoi charmer le visiteur et la ville offre un patrimoine touristique riche. Singapour constitue également un parfait point de départ pour divers voyages en Asie.

Marquée par ses différentes communautés, qui se doivent selon la loi, le respect mutuel, la ville est un concentré d'Asie sur quelques centaines de kilomètres carré. Passer de Canton à Bombay en quelques stations de métro, pour enfin se retrouver en plein La City n'est pas commun à toutes les villes sur cette planète. Ajoutez à cela que 4 langues officielles y sont en vigueur : L'anglais, le mandarin, le malais et le tamoul, et vous obtiendrez cette myriade de quartiers et communautés qui font aujourd'hui Singapour.

Face B vous guide ces prochaines semaines à travers les petites et les grandes artères de la "petite Suisse d'Asie", pour un dépaysement garanti, à la rencontre de cette cité respectueuse de ses traditions, inscrite dans l'avenir et au charme tout extrême-oriental. Bon voyage !

Singapour, d'une rive à l'autre de l'Asie
Singapour, d'une rive à l'autre de l'Asie

Voir les commentaires

Rédigé par AdB

Publié dans #singapour

Repost0